Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/275

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XX


À Paul Vérola.


J’ai fait jadis le coup de poing
Pour Wagner alors point au point,
Et pour les Goncourt, plus d’un soir.

Aux Funérailles de l’Honneur
Je me battais avec bonheur.
Comme à celles de Victor Noir.

La Guerre me vit frémissant
Et la Commune bondissant :
Je fus de tous emballements.

Je crois même que Boulanger
M’enthousiasma, pour changer !
Et la Femme donc, dieux cléments !

Aujourd’hui que je me fais vieux.
Je caresse encor de mon mieux
Ces chères chimères du cœur