Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/254

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XI


À François Coppée.


La ville que Vauban orna d’un beau rempart,
De ceux qu’on démolit chez nous pour la plupart
En y campant dessus industrie ot culture
Au lieu de la vivace et profonde verdure
Avec ses murs moins hauts que les hauts peupliers
Le long du ruisseau clair aux bouillons familiers,
La ville a l’air, depuis qu’elle est ainsi châtrée,
Tout autre. Ce n’est plus la tourelle échancrée ;
Le grand beffroi dit l’heure, on croirait, pour ailleurs ;
Tambours et clairons ont comme des sons railleurs
De ne plus avoir un écho pour leur répondre ;
Et le soleil couchant, quand dans l’or il s’effondre.
Pleure du sang de n’ouïr plus, les soirs d’été.
Monter vers lui l’air sombre et gai répercuté.