Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/252

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


X


À Francis Magnard.


C’est le conflit, c’est le contact,
Point, hélas ! dans le sens exact
De l’acception militaire.
Non, le contact avec la gent
D’airs faux et d’hypocrite argent
Et tout ce dégoût qu’il faut taire.

On est fier : encor il faut bien.
Pour équilibrer son maintien
En face d’une telle vie.
Ne point paraître ce qu’on vaut,
Trop : il faut bien, pas trop ne faut.
Le juste milieu nous convie.

On fut jeune et l’on l’est encore,
Cœur de diamant, âme d’or
Pur et dur, un trésor à prendre…