Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/222

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


IV

BALLADE

pour s’inciter à l’insouci


À Maurice Barrés.


J’ai cette honneur d’avoir des ennemis
D’ordre privé, dont je suis trop bien aise
Et m’esjouis autant qu’il est permis,
Car la vie autrement serait fadaise
Et, parlons clair, une bonne foutaise.
Or j’en ai moult, non des moins furieux
Mais, comme on dit, ardents, chauds comme braise :
Mes ennemis sont des gens sérieux.

Ils ont passé ma substance au tamis,
Argent et tout, fors ma gaîté française
Et mon honneur humain qui, j’en frémis,
Eussent bien pu déchoir en la fournaise
Où leur cuisine excellemment mauvaise
Grille et bout, pour quels goûts injurieux ?
Sottise, Lucre et Haine qui biaise ?
Mes ennemis sont des gens sérieux.