Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/202

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XCII

À LA MÊME


II


Oui, soyons-nous poète et muse
Mais dans le mode familier,
Nous avons passé le millier
Des heures jeunes où l’on ruse

Pour faire croire aux bonnes gens
Dont on est le premier soi-même.
Qu’on n’aime en tout ça que l’extrême !
Fiers, paradoxaux, exigeants.

La vie avec sa vraie outrance
A pris soin de nous corriger
Du travers de nous rengorger,
Ne nous laissant de l’espérance