Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/200

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XCI

À PH…


I


Tu me demandes des vers,
Ça, c’est gentil comme un cœur.
En voici, mais point pervers :
Car mon amour, tout vigueur,

Tout force et dévouement jusque
Au sang mien, tu ne l’ignores
Pas, a cessé tout ton brusque
Depuis qu’il a vu, sonores,

Les rives du sombre bord
S’étrécir autour de lui,
Sonores cris de mort,
Et qu’il t’a vue en l’ennui.