Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/199

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XC

POUR Mlle D. A.


Je vous aime trop, Andrée,
Au trot comme au galop !
Vous êtes mon adorée
Au galop tout comme au trot.

Andrée, ô je t’aime trop
(Bien que trop dans la purée)
Et c’est au trot que je bée
Après ton jupon salop.

Puis chantons-nous la romance
Qu’il faut que l’on recommence
Comme oiseaux sans feu ni lieu

Et prouvons-nous l’espérance,
Et la bonne confiance
Qu’on se doit au nom de Dieu.