Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/193

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LXXXIV

À Mme MARIE P…


Ô jeune chevelure blanche
Pomponnant gaiement une face
Passionnée et perspicace
Aux yeux très bons, mais, en revanche,

Très méchants, très poing sur la hanche,
Pour peu qu’un faquin les agace,
Que fin de siècle et fin de race
Vous êtes, chevelure blanche,

Lorsque vous vous pavanez sous
Ce chapeau mousquetaire noir
Et qu’il fait plaisant de vous voir

Panache fier aux fiers remous,
Fleur pompadour — gare, Tircis ! —
D’une toilette Médicis !