Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, III.djvu/150

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XLIX

À ***


Mauvaise, criarde, et ça vaut mieux
Qu’en somme bavarde et muette.
Or tel est le vœu de ce poète,
De ce poète criard, bavard et vieux.

Ce poète, bavard et curieux,
Amoureux avant tout de sa tête
Et de ses émotions d’esthète,
Se creuse sa tête d’envieux,

D’envieux plutôt d’être tranquille
Comme un naufragé nageant vers l’île
Où se sécher des flots furieux…

Et comme il se cramponne, le poète.
Avec son bagage lâché d’esthète
À cette mauvaise criarde, et ça vaut mieux !