Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/435

Cette page a été validée par deux contributeurs.
425
odes en son honneur


Et ô sur cette bouche
Plus âpre que farouche,
Plus farouche que tendre,
Plus tendre qu’ordinaire,
Prince au fond débonnaire,
Le Baiser semble attendre,

Et tout cela qu’éclaire
Le regard circulaire
De deux yeux de braise,
Bruns avec de la flamme,
Sournois avec de l’àme
Et du cœur, n’en déplaise

A nos jaloux, ma reine,
Ma noble souveraine
Qui me lient dans tes geôles,
tête belle et bonne
Et mauvaise — et couronne
Du trône, tes Épaules.