Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/338

Cette page a été validée par deux contributeurs.




XV


Chemise de femme, armure ad hoc
Pour les chers combats et le gai choc,
Avec, si frais et que blancs et gras,
Sortant tout nus, joyeux, les deux bras,

Vêtement suprême,
De mode toujours,
C’est toi seul que j’aime
De tous ses atours.

Quand Elle s’en vient devers le lit,
L’orgueil des beaux seins cambrés emplit
Et bombe le linge tout parfumé
Du seul vrai parfum, son corps pâmé.

Vêtement suprême,
De mode toujours,
C’est toi seul que j’aime
De tous ses atours.