Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/332

Cette page a été validée par deux contributeurs.




XI


Vrai, nous avons trop d’esprit.
Chérie !
Je crois que mal nous en prit,
Chérie !
D’ainsi lutter corps à corps
Encore !
Sans repos et sans remords
Encore !

Plus, n’est-ce pas ? de ces luttes
Sans but,
Plus de ces mauvaises flûtes.
Ce luth,
Ô ce luth de bien se faire
Tel air,
Toujours vibrant, chanson hère
Dans l’air !