Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/279

Cette page a été validée par deux contributeurs.


PROLOGUE SUPPRIMÉ
À UN LIVRE « D’INVECTIVES »

Mes femmes, toutes ! et ce n’est pas effrayant !
À peu près, en trente ans ! neuf, ainsi que les Muses,
Je vous évoque et vous invoque, chœur riant,
Au seuil de ce recueil où, mon fiel, tu t’amuses.

Neuf environ ! Sans m’occuper du casuel,
Des amours de raccroc, des baisers de rencontre,
Neuf que j’aimais et qui m’aimaient, ceci c’est réel,
Ou que non pas, qu’importe à ce Fiel qui se montre ?

Je vous évoque, corps si choyés, chères chairs,
Seins adorés, regards où les miens vinrent vivre
Et mourir, et tous les trésors encor plus chers,
Je vous invoque au seuil, mesdames, de mon livre ;