Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/266

Cette page a été validée par deux contributeurs.


V

LIMBES

L’imagination, reine,
Tient ses ailes étendues,
Mais la robe qu’elle traîne
A des lourdeurs éperdues.

Cependant que la Pensée,
Papillon, s’envole et vole,
Rose et noir clair, élancée
Hors de la tête frivole.

L’Imagination, sise
En son trône, ce fier siège !
Assiste, comme indécise,
À tout ce preste manège,