Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/244

Cette page a été validée par deux contributeurs.


V

À MADEMOISELLE ***

Rustique beauté
Qu’on a dans les coins,
Tu sens bon les foins,
La chair et l’été.

Tes trente-deux dents
De jeune animal
Ne vont point trop mal
À tes yeux ardents.

Ton corps dépravant
Sous tes habits courts,
Retroussés et lourds,
Tes seins en avant,