Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/192

Cette page a été validée par deux contributeurs.


XXI


Ô ! j’ai froid d’un froid de glace
Ô ! je brûle à toute place !

Mes os vont se cariant,
Des blessures vont criant ;

Mes ennemis pleins de joie
Ont fait de moi quelle proie !
 
Mon cœur, ma tête et mes reins
Souffrent de maux souverains.

Tout me fuit, adieu ma gloire !
Est-ce donc le Purgatoire ?

Ou si c’est l’enfer ce lieu
Ne me parlant plus de Dieu ?

— L’indignité de ton sort
Est le plaisir d’un plus Fort,