Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, II.djvu/161

Cette page a été validée par deux contributeurs.
151
bonheur

A l'unique Beauté, toute bonne et puissante,
Brûlez ce qui n’est plus la prière innocente,
L’aspiration sainte et le repentir vrai !

Puisse un prêtre être là, Jésus, quand je mourrai !