Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/51

Cette page a été validée par deux contributeurs.



III


LA CHANSON DES INGÉNUES


 
Nous sommes les Ingénues
Aux bandeaux plats, à l’œil bleu,
Qui vivons, presque inconnues,
Dans les romans qu’on lit peu.

Nous allons entrelacées,
Et le jour n’est pas plus pur
Que le fond de nos pensées,
Et nos rêves sont d’azur ;

Et nous courons par les prés
Et rions et babillons
Des aubes jusqu’aux vesprées,
Et chassons aux papillons ;