Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/43

Cette page a été validée par deux contributeurs.



V


CHANSON D’AUTOMNE


Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure ;

3