Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/396

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Métal dur et clair,
Chaque coup t’affine
En arme divine
Pour un destin fier.

Arrière la forge !
Et tu vas frémir
Vibrer et jouir
Au poing de saint George

Et de saint Michel,
Dans des gloires calmes,
Au vent pur des palmes
Sur l’aile du ciel !…

C’est d’être un sourire
Au milieu des pleurs,
C’est d’être des Heurs,
Au champ du martyre,

C’est d’être le feu
Qui dort dans la pierre,
C’est d’être en prière,
C’est d’attendre un peu !