Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/347

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Rosalinde

Chère ! Vous n’avez pas besoin de vous défendre,
Car me voici l’amie intime de Sylvandre.

Sylvandre, ravi, surpris et léger.

Ô doux Charybde après un aimable Scylla !
Mais celle-ci va faire ainsi que celle-là
Sans doute, et toutes deux, adorables coquettes
Dont les caprices sont bel et bien des raquettes,
Joueront avec mon cœur, je le crains, au volant.

Chloris, à Sylvandre.

Fat !

Rosalinde, au même.

Fat ! Ingrat !

Myrtil, au même.

Fat ! Ingrat ! Insolent !

Sylvandre, à Myrtil.

Fat ! Ingrat ! Insolent ! Quand à cet « insolent »,
Ami cher, mes griefs sont au moins réciproques,
Et, s’il est vrai que nous te vexions, tu nous choques.