Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/346

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Chloris, au même.

Et quoi, monsieur, déjà si tiède !

Myrtil, à Chloris.

Et quoi, monsieur, déjà si tiède !L’homme-lige
Qu’il vous faut, ô Chloris. c’est moi…


SCÈNE VI

Les Précédents, ROSALINDE



Rosalinde, survenant.

Qu’il vous faut, ô Chloris. c’est moiSalut ! je suis
Alors, puisqu’il le faut décidément, depuis
Tous ces étonnements où notre cœur se joue,
À votre chariot la cinquième roue.

(À Myrtil.)

Je vous rends vos serments anciens et les nouveaux
Et les récents, les vrais aussi bien que les faux.

Myrtil, au bras de Chloris et protestant comme par manière d’acquit.

Chère !