Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/308

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Ma main vous bénit, petites
Mouches de mes soleils noirs
Et de mes nuits blanches. Vîtes,
Partez, petits désespoirs,

Petits espoirs, douleurs, joies,
Que dès hier renia
Mon cœur quêtant d'autres proies…
Allez, æigri somnia.