Ouvrir le menu principal

Page:Verlaine - Œuvres complètes, Vanier, I.djvu/183

Cette page a été validée par deux contributeurs.



BRUXELLES


CHEVAUX DE BOIS


Par Saint-Gille,
Viens-nous-en,
Mon agile
Alezan.

(V. Hugo.)


Tournez, tournez, bons chevaux de bois,
Tournez cent tours, tournez mille tours,
Tournez souvent et tournez toujours,
Tournez, tournez au son des hautbois.

Le gros soldat, la plus grosse bonne
Sont sur vos dos comme dans leur chambre ;
Car, en ce jour, au bois de la Cambre,
Les maîtres sont tous deux en personne.

Tournez, tournez, chevaux de leur cœur,
Tandis qu’autour de tous vos tournois
Clignote l’œil du filou sournois,
Tournez au son du piston vainqueur.