Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - Poèmes, t1, 1895, 2e éd.djvu/113

Cette page a été validée par deux contributeurs.



ART FLAMAND


I


Art flamand, tu les connus, toi,
Et tu les aimas bien, les gouges,
Au torse épais, aux tétons rouges ;
Tes plus fiers chefs-d’œuvre en font foi.

Que tu peignes reines, déesses,
Ou nymphes, émergeant des flots
Par troupes, en roses îlots,
Ou sirènes enchanteresses,

Ou femelles aux contours pleins,
Symbolisant les saisons belles,