Page:Verhaeren - Les Tendresses premières, 1904.djvu/89

Cette page a été validée par deux contributeurs.




Elle épiait, derrière un blanc rideau,
Mon pas qui s’en venait, au long de l’eau,
Vers elle. Elle avait peur de mes paroles ;
Elle évitait le bruit et la gêne des mots,
Mais l’accueil était clair : des azerolles
Et des sureaux ornaient les pots
De cuivre et de grès blanc dont s’éclairait la chambre ;
Quelques roses qu’elle y soignait jusqu’en décembre
Et, qu’à travers le froid, le gel, la mort,
Heureuse, elle vouait à son amour fidèle,
Parlaient pour elle.


Rapidement, je l’attirais alors,
Je la serrais entre mes bras agiles,
Je l’emportais là-haut, et l’échelle fragile
Ployait — et parmi l’orge, le seigle et le blé,
Miettes d’argent et d’or sous les chaumes mêlées,
Nos multiples désirs étincelaient ensemble.


C’était du vrai pain que sa chair !
Quand j’y resonge, il semble
Que c’est encore sa peau et ses yeux clairs