Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - Les Aubes, 1898, éd2.djvu/94

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ACTE III


Scène première


     Quinze jours après.

     Appartement d’Hérénien — le même qu’au deuxième acte. La table de travail, chargée de papiers, est près de la fenêtre, où des carreaux sont cassés. Dans les rues, la foule va, vient, s’éloigne, s’approche, des groupes crient : « À bas le vendu ! — À mort, le traître ! À mort ! … à bas ! »


CLAIRE


Voici le quinzième jour que cela dure ! La maison semble un
bateau en détresse. Des rafales de clameurs et de colères l’assaillent. Oh ! cette maudite aventure, là haut, sur l’Aventin ! Tomber d’un coup du pavois de l’enthousiasme, dans la disgrâce et dans la haine.