Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - Les Aubes, 1898, éd2.djvu/48

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




UN VIEILLARD


Oh ! quel qu’il soit, celui-là, comme il serait acclamé et combien
tous, nous les premiers, nous nous abaisserions devant lui.


LE VOYANT


Celui que l’on attend,
Serait si grand,
Qu’il vous faudrait trop vous grandir peut-être,
Pour le comprendre et pour le reconnaître.


UN VIEILLARD


Celui-là n’est pas encore né !


UN AUTRE


Personne ne le soupçonne.


UN AUTRE


Personne ne l’annonce.


UN AUTRE


Et Jacques Hérénien ?


UN AUTRE


Jacques Hérénien ?… C’est un fou !