Page:Verhaeren - Les Aubes, 1898, éd2.djvu/38

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




JACQUES HÉRÉNIEN, murmure :


Père ! père ! …

Ne sachant pas s’il doit désabuser son père ou voir en ces paroles une prédiction soudaine.



PIERRE HÉRÉNIEN


… je la devine, je l’aime, je la comprends ; c’est d’elle, qu’à cette heure même, sortent les seuls renouveaux encore possibles !

Il se renverse et meurt : Jacques Hérénien embrasse son père ; il scelle ses lèvres sur sa bouche, comme s’il voulait en recueillir la première vérité qui jamais en soit sortie.



JACQUES HÉRÉNIEN


Savait-il ce qu’il disait ? … « Les seuls renouveaux
encore possibles ! »

Lentement Hérénien sort de son rêve, se ressaisit. Les mendiants, les paysans et les ouvriers l’entourent. Le berger lui serre et lui tient les mains. Les porteurs soulèvent le corps et se remettent en marche.
À ce moment une troupe de femmes et d’enfants venue de la ville, débouche au carrefour, par les routes hautes. Elle est conduite par des vieillards.