Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - Les Aubes, 1898, éd2.djvu/146

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




CLAIRE


Je ne t’ai jamais résisté. Je t’obéis toujours comme une servante,
mais aujourd’hui je t’en conjure…


HÉRÉNIEN


Donne-le, te dis-je.

Il arrache l’enfant aux étreintes de Claire, la repousse et s’enfuit avec lui.



CLAIRE


Mon ami ! mon ami !…
Oh cette folie ! Toujours sa pauvre et colossale folie !

Un bruit immédiat de fusillade l’arrête. Après un instant d’angoisse folle, elle s’élance vers la fenêtre et s’y penche, en criant :

Mon fils ! Mon fils !

Puis, elle se précipite dans la rue. Bruit de chevaux qui s’éloignent. Tumulte. Clameurs. Un silence. Enfin, dominant toutes les autres,



UNE VOIX


On vient d’assassiner Jacques Hérénien !