Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - Les Aubes, 1898, éd2.djvu/140

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


des croyances inconnues. Vois, là-bas, sur les hauteurs, le Capitole flambe ! On brûle les palais de l’Artillerie et de la Marine. Avant ce soir, on aura partagé toutes les réserves d’armes et de munitions.

Pendant le siège, justice se fit des banques et des bourses. L’heure de faire justice de l’injustice fondamentale : la guerre ! est venue à son tour. Avec elle seule, disparaîtront les autres : haines des campagnes contre les villes, des misères contre l’or, des détresses contre la force. On a frappé au cœur l’organisation du mal. (On entend des hourras dans la rue). Écoute : c’est l’universelle fête humaine qui délire et qui chante.

Claire et Hérénien s’approchent de la fenêtre et longuement s’embrassent. Tout à coup Hérénien se dégage avec brusquerie.



HÉRÉNIEN


Habille l’enfant ; je suis venu le chercher pour qu’il voie mon
œuvre.



CLAIRE


L’enfant ? Mais il ne comprend pas.