Page:Verhaeren - Les Ailes rouges de la guerre, 1916.djvu/254

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



C’est vous dont a besoin l’imminent avenir
Pour se sauver du poing crispé des tyrannies
Et du peuple fatal à tous dont le génie
N’organise jamais que pour faire souffrir.

C’est vous qui châtierez l’Allemagne superbe
Et dont l’Europe attend immensément debout
La paix organisée et sereine, c’est vous,
Belges, Anglais, Français, Italiens et Serbes,

C’est vous dont la raison maintiendra haut le droit
Qu’ont les hommes de vivre ardents, libres et fermes,
Chacun pour la beauté que son âme renferme
Et selon les serments qu’il délivre ou reçoit.

L’humanité a soif d’une équité profonde ;
L’angoisse du massacre est criante en son sein,
Elle veut que d’après un plus tendre dessin
On sculpte d’autres traits au visage du monde.