Page:Verhaeren - Les Ailes rouges de la guerre, 1916.djvu/25

Cette page a été validée par deux contributeurs.


AU REICHSTAG


« PartoutOn affirmait :
« Partout où les cités de vapeurs s’enveloppent,
Où l’homme dans l’effort s’exerce et se complaît
Bat le cœur fraternel d’une plus haute Europe.

De la Sambre à la Ruhr, de la Ruhr à l’Oural
Et d’Allemagne en France et de France en Espagne
L’ample entente disperse un long souffle auroral
Qui va de ville en plaine et de plaine en montagne.