Page:Verhaeren - Les Ailes rouges de la guerre, 1916.djvu/186

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Elle s’étale, elle s’admire, elle s’encense ;
Elle attend que le monde approuve sa démence.
Tandis que l’autre admet au moins que lentement
On desserre les nœuds de son étranglement.