Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - La Guirlande des dunes, 1907.djvu/98

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Sa carène vidée et corrodée
Errait encore.
Et le voici, hors de la vie et hors de l’eau,
Loque de bois, morne lambeau,
Pauvre débris pourri, rongé, menu,
Mais revenu,
Après combien de jours d’errance et d’affre blême,
Vers sa dune, quand même.


Verhaeren - La Guirlande des dunes, 1907 (page 98 crop).jpg