Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - La Guirlande des dunes, 1907.djvu/53

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Les Pêcheurs à cheval


Vagues d’argent et beau soir clair.
Le flot sur les grèves se vide,
Les cinq pêcheurs équestres de Coxyde
Pèchent, nonchalamment, sur le bord de la mer.

Dans les lueurs et dans les moires
Des vagues pâles, passent.
Allant, venant,
Leurs silhouettes noires ;
Les chevaux vieux, les chevaux las,
Parfois lèvent la tête et regardent là-bas
L’espace.