Ouvrir le menu principal

Page:Verhaeren - James Ensor, 1908.djvu/79

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


inédit. On l’invitait aux XX. Ses toiles y faisaient scandale. L’évolution lente de l’impressionnisme semblait comme suspendue au profit d’une révolution soudaine. De nombreuses conversions esthétiques eurent lieu. Ce fut une sorte de cataclysme magnifique.



La grande part de vérité que Seurat apportait ne put laisser insouciant un esprit aussi attentif et aussi inquiet que celui de James Ensor. Toutefois, après réflexion, il n’adopta point les théories nouvelles et voici les raisons qu’il en donne.

« Les recherches des pointillistes m’ont laissé indifférent : ils n’ont cherché que la vibration de la lumière.