Page:Vanloo, Leterrier et Tréfeu, Le Voyage dans la Lune, 1877.djvu/90

Cette page a été validée par deux contributeurs.



DIXIÈME TABLEAU

LES OMBRES ERRANTES
Pendant que la nuit se fait, le décor change et s’agrandit, mais sans que les spectateurs puissent en deviner les contours. — Entrée des ombres. Elles apparaissent à travers les lianes se cherchent, se croisent, s’entrelacent. — Tout à coup de petites lumières brillent à leurs têtes. — Course de feux follets. — Puis, tout disparaît. — Transformation.




ONZIÈME TABLEAU

LES JARDINS DE COSMOS
Le décor représente des jardins épanouis et magnifiques. — Partout des fleurs et des eaux jaillissantes. — Décor très lumineux. — De toutes parts entrent des chimères et des étoiles


GRAND BALLET DES CHIMÈRES
Rideau.