Page:Vanloo, Leterrier et Tréfeu, Le Voyage dans la Lune, 1877.djvu/9

Cette page a été validée par deux contributeurs.


de son théâtre, mais elle m’a envoyé ce mot : « Mon bon lapin, ne te dérange pas, je suis obligée de passer la nuit auprès d’une tante qui est très malade. » C’est une bonne nature : elle a le culte de la famille… Pourtant, il y a une chose qui m’étonne : elle ne m’avait jamais parlé de cette tante-là… Enfin ! ne perdons pas de temps et volons au bonheur… volons au…

Au moment où il se dispose à sortir, paraît un garde.

LE GARDE, annonçant.

Le roi !…


MICROSCOPE, s’arrêtant.

Sapristi ! le patron !


Scène II

Les Mêmes, VLAN.

VLAN, entrant, suivi de quelques dignitaires.


COUPLETS.

Vlan, Vlan,
Je suis Vlan,
C’est moi le roi Vlan,
Vli ! vlan !
Vlan ! Rataplan !
Je suis le roi Vlan !

I

Dans le dur métier de roi,
Rien n’est bon, croyez-moi,
Comme un nom fier et terrible ;
Car lorsque l’on apparaît,
Aussitôt chacun se tait,
Et grâce à ce secret,
On fait une peur horrible
À chaque sujet !
C’est pour ça (Bis.) que le mien
Me paraît (Bis.) assez bien :
Il est très vif, il résonne,
Il fait du bruit, il étonne :
Vlan ! Vlan !
Je suis Vlan,
Etc.