Page:Vanloo, Leterrier et Tréfeu, Le Voyage dans la Lune, 1877.djvu/48

Cette page a été validée par deux contributeurs.



VLAN.

Descends !… nous y sommes…

Caprice sort de l’obus.

MICROSCOPE.

Comment !… Nous sommes dans la lune ! Eh bien ! par exemple, c’est assez curieux.


VLAN, à Microscope.

As-tu le parapluie ?


MICROSCOPE.

Oui !…


VLAN.

Alors nous sommes au complet. Ah ! mes enfants, quel voyage !


CAPRICE.

Quel charmant voyage !

RONDEAU

Dans un obus qui fend l’air,
Nous marchons un train d’enfer
Emportés loin de la terre,
Au milieu du vaste éther.
Et tous les trois cheminant de concert,
Sans qu’aucun en ait souffert,
Droit vers le monde lunaire
Nous filons comme l’éclair.
Ah ! comme cela va faire
Du tort aux chemins de fer !


TOUS TROIS.

Ah ! comme cela va faire
Du tort aux chemins de fer !
Droit vers le monde lunaire
On marche un train d’enfer !


CAPRICE.

Plus de gare
Où dans la bagarre
On est renversé,
Pressé.
Plus de bruit, de tintamarre,
On n’est plus serré,
Poussé !
Plus de misères, plus d’anicroche,
Plus de danger qu’en chemin
On accroche ou l’on décroche
Par hasard un autre train.
Plus de tapage,