Page:Vanloo, Leterrier et Tréfeu, Le Voyage dans la Lune, 1877.djvu/102

Cette page a été validée par deux contributeurs.



Scène VI

FANTASIA, puis CAPRICE.

FANTASIA, riant.

Ah ! ah ! ah ! m’envoyer des médecins pour me soigner, me guérir… comme s’il pouvait y avoir pour moi un autre médecin que…


CAPRICE, paraissant à la fenêtre.

Fantasia !


FANTASIA.

Caprice ! vous ici !


CAPRICE.

Silence !… Oui, Microscope et moi, nous sommes parvenus à nous cacher.


FANTASIA

Chez qui ?


CAPRICE.

Chez les gendarmes.


FANTASIA.

Hein ?


CAPRICE.

Oui, naturellement ils nous cherchent partout excepté chez eux. Pendant ce temps, moi, j’ai trouvé un moyen infaillible de désarmer votre père.


FANTASIA.

Est-il possible !


CAPRICE.

Quel est le crime qu’il nous reproche ? — c’est d’être amoureuse… par conséquent, s’il devenait amoureux à son tour, il n’aurait plus rien à dire.


FANTASIA.

C’est vrai.