Ouvrir le menu principal

Page:Vallette - Jean-Jacques Rousseau, Genevois, 1911.djvu/491

Cette page n’a pas encore été corrigée


TABLE DES MATIÈRES



LIVRE PREMIER

GENÈVE DANS LA FORMATION DE ROUSSEAU


CHAPITRE PREMIER

GENÈVE AU DÉBUT DU DIX-HUITIÈME SIÈCLE

I. 
Caractères distinctifs de Genève. — Genève cité indépendante : patriotisme genevois. — Genève cité républicaine ; base démocratique de l’État. — Forme aristocratique du gouvernement. — Dissensions politiques au dix-huitième siècle. — Patriciat et bourgeoisie. — Genève cité protestante : la religion nationale. — Genève cité morigénée : lois somptuaires. — Arrêts contre le théâtre et les comédiens 
  1
II. 
Genève cité intellectuelle. — L’Académie et les savants. — Éveil des sciences exactes. — La théologie nouvelle et la tolérance. — Le droit public moderne 
  16
III. 
La classe moyenne. — L’horlogerie et les horlogers 
  20

CHAPITRE II

L’ENFANCE DE ROUSSEAU À GENÈVE (1712-1728)

Acte de baptême. — Une famille d’horlogers. — Isaac Rousseau, père de Jean-Jacques. — À l’atelier. — Chez le pasteur de Bossey. — Rousseau apprenti graveur. — La fuite. — Les regrets. — L’empreinte genevoise. — Prestige de la cité natale 
  25

CHAPITRE III

INFLUENCES ÉTRANGÈRES. LA SAVOIE. PARIS

I. 
Rousseau et la Savoie. — Ce que Genève ne pouvait donner à Rousseau. — Ce que la Savoie lui donne. — La nature et le peuple. — Mme de Warens. — Éducation sentimentale. — Idées religieuses. — Le catholicisme de Jean-Jacques Rousseau. — Souvenirs et sentiments genevois. — Courses errantes.