Page:Un été à la campagne, 1868.djvu/94

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LETTRE SEIZIÈME.


Adèle à Albertine.
B…, 23 juin 18…

En élève soumise et respectueuse, je m’incline, madame, devant l’expression de votre volonté souveraine ; vous m’avez demandé une longue lettre, je vais faire l’impossible pour vous satisfaire.

Es-tu contente ? Je te parle déjà avec tout le respect dû à l’austère directrice d’une importante maison d’éducation, car je ne doute pas un instant de la réussite de ton projet.

8