Page:Un été à la campagne, 1868.djvu/89

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LETTRE QUINZIÈME.


Albertine à Adèle.
Paris, 20 juin 18…

Ce que je vais te dire, chère Adèle, ne te semblera pas croyable, et pourtant cela est ; je ne parle pas à la légère ; j’ai voulu ne plus pouvoir douter, être pertinemment sûre de mon fait avant de t’écrire ce que déjà je soupçonnais.

Monsieur, qui, le jour de l’enterrement, ne voulait pas laisser partir le corps de sa femme, qui ne parlait de rien moins que de