Page:Un été à la campagne, 1868.djvu/54

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LETTRE NEUVIÈME.


Albertine à Adèle.
Paris, 26 mai 18…

Eh bien, chère petite, mon siége n’a pas été aussi long tout à fait que celui de la ville de Troie ; je suis maîtresse de la position, et ta place, vacante depuis plus de trois mois, est occupée.

Tu veux des détails, n’est-ce pas ?

Voici comment j’avais disposé mes batteries. Hier, dès le matin, en venant voir madame, dont le mal empire visiblement