Page:Un été à la campagne, 1868.djvu/206

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LETTRE TRENTE-QUATRIÈME.


Adèle à Albertine.
B…, 2 septembre 18…

Ma chère amie,

Tu recevras ce soir ou demain matin, par le chemin de fer, un petit paquet dont le contenu te causera, je l’espère, une agréable surprise. On dit que les petits cadeaux entretiennent l’amitié ; accepte donc celui-ci, et aime-moi toujours comme je t’aime.

À toi.
Adèle.


17.