Page:Un été à la campagne, 1868.djvu/133

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LETTRE VINGTIÈME.


Albertine à Adèle.
Paris, 3 juillet 18…

Tu as raison, ma chère petite, la Nuit orageuse est de beaucoup préférable au Précepteur antique, dont le sujet, outre les difficultés, la servitude de la traduction, n’a rien, selon moi, d’attrayant ni de sympathique.

Je ne sais si c’est esprit de corps ou répulsion naturelle, je ne puis, sans en être