Page:Un été à la campagne, 1868.djvu/124

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LETTRE DIX-NEUVIÈME.


Adèle à Albertine.
B…, 29 juin 18…

Il fait un temps affreux depuis ce matin ; impossible de mettre le pied dehors. Tout le monde est maussade. Je m’enferme chez moi et je t’adresse cette fois un chapitre d’histoire moderne ; il te plaira plus que l’autre, j’en suis certaine.

À toi.
Adèle.