Page:Touchatout - Le Trombinoscope, Volume 3, 1873.djvu/6

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

rés. Il y avait pas mal de ces pièces qui étaient écrites en allemand et dont le sens était à peu près celui-ci : « Che zertivie que le maréchal Passaine il afre gommandé l’armée de Metz bentant tut le demps que chien afre vait le siége, et gue che n’ai chamais eu gu’a me louer te lui en tutes zirgonsdances. Signé : FRÉDÉRIC CHARLES.» — Ces attestations de bonne conduite, jointes à un fort éreintement du gouvernement de la Défense nationale, et renforcées d’un panégyrique de Mme de Montijo ne parvinrent pas à convaincre le conseil de guerre de l’innocence du maréchal. On sait le reste. On sait même la suite du reste.
Au physique, Me Lachaud est un homme rondelet à la figure. large… mais pas ouverte. Une irrégularité de son regard tend à augmenter encore cette inquiétude qu’il vous inspire et dont se sentirent saisis les électeurs du département de la Seine en 1869, lorsqu’il brigua leurs suffrages. — De la place de la Concorde, il pourrait regarder en même temps dans une lunette braquée sur Frosdhorff et une autre dirigée vers Ghislehurst. — Comme avocat, nous l’avons déjà dit, il n’a qu’une note et en joue bien : c’est la note de l’attendrissement à outrance. Son but est d’émouvoir le jury et de le faire pleurer. Il y arrive souvent. Ce n’est pas à proprement dire de l’éloquence ; c’est une aptitude spéciale a chatouiller jusqu’au déluge les glandes lacrymales de douze bonnetiers réunis. Un jour que Lachaud serait indisposé, le premier violoncelliste de l’Opéra ferait acquitter aussi bien que lui Jean Hiroux en allant jouer au jury, à la place de sa plaidoirie, un air bien douloureux. Me Lachaud ne convainc pas les jurés, il les fait fondre.

Décembre 1873.
----


NOTICE COMPLÉMENTAIRE
DATES A REMPLIR
PAR LES COLLECTIONNEURS DU TROMBINOSCOPE
----

Me Lachaud, toujours en quête des procès qui peuvent lui fournir l’occasion de débiner les hommes du 4 Septembre, laide le… 18.., pour le Figaro, dans le procès en diffamation intenté par Villemessant au Tintamarre. — Il obtient cinquante centimes de dommages-intérêts ; mais il éreinte Jules Favre pour au moins dix-sept mille cinq cents francs. — Enfin, il meurt le… 19…, empoisonné par sa femme qui, dans un moment de distraction impardonnable, s’était dit : Qu’est-ce que je risque ?… Il me fera acquitter.

----
LA BIOGRAPHIE. 15 CENTIMES - PROVINCE, SOUS BANDE, 20 CENTIMES.

Paris. — Imprimerie F. DEBONS et. Ce 16 rue du Croissant.

Pour les collections, s’adresser aux bureaux de l’Éclipse, 16, r. du Croissant.