Ouvrir le menu principal

Page:Tolstoï - La Puissance des tenebres.djvu/227

Cette page n’a pas encore été corrigée


ANIOUTKA (aperqevant NIKITA et; conrant ?. lui).

Petit p?re I h6 ! petit pSre ! on te cherehe. Tons ont d6ji b6ni, m6me le parrain... co,nme je res- pire... on a d6j& b?;ni, et on se facile.

NIKITA (a part).

Oa aller ?

ANIOUTKA

(}uoi ? (}ue dis-tu ?

N1KITA

Je no dis rien. Qu’as-tu ? m assommer ?

ANIOUTKA

Petit p?re, viens donc!

(NiltiT/ garde le silence, ANIOUTKA le tire par la main.)

P?re, viens done b?;nir. Parole, on se fiche et on murmure.

NIKITA (dégageant sa main).

Laisse !

ANIOUTKA

Allo?s? voyons !

NIKITA (Izt menaqant d’une bride).

Va donc, je te dis, ou je t’en donnerai I

ANIOUTKA

Alors je wtis envoycr ?na petite m?re.

(Elle soil; en conrant.)